Santé

Santé : ce qui change au 1er janvier 2022

2 minutes
De nouvelles mesures dans le secteur de la santé entrent en vigueur au 1er janvier 2022. Un tour d’horizon pour faire le point.
Visuel santé générique

Contraception gratuite pour les femmes jusqu’à 25 ans

Alors limitée aux mineures de 15 à 18 ans, la gratuité de la contraception s’étend à partir du 1er janvier 2022 aux jeunes femmes jusqu’à 25 ans. Cette prise de décision est prise face au constat d’un recul de l’usage de la contraception pour des raisons financières.
Désormais, l’Assurance Maladie prend en charge à 100 % et sans avance de frais le coût de la contraception et d’une visite par an, en lien avec la contraception chez un médecin ou une sage-femme. 3 millions de jeunes femmes sont concernées par cette mesure.

À noter :
Les types de contraception concernés sont les pilules hormonales de première ou de seconde génération, l’implant contraceptif hormonal, le stérilet, la contraception d’urgence hormonale.

La Complémentaire Santé Solidaire attribuée automatiquement aux nouveaux bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA)

Afin de renforcer l’accès aux soins des personnes en situation de précarité, la Loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) a prévu l’attribution automatique de la Complémentaire Santé Solidaire (CSS) aux nouveaux bénéficiaires du RSA. Aucune démarche ne leur est demandée et ils peuvent refuser s’ils ne souhaitent pas avoir recours à cette aide à la mutuelle.

 

Le nouveau Forfait Patient Urgences (FPU)

De quoi s’agit-il ? En cas de passage aux urgences non suivi d’une hospitalisation, chaque personne doit s’acquitter d’une somme de 19,61 euros à régler sur place. Cette somme n’est pas remboursée par la Sécurité sociale mais peut être prise en charge par la complémentaire santé.
Cette mesure a été mise en place dans le but :
– d’une simplification du calcul des restes à charge des patients;

– d’une facturation plus efficace;
– d’un plafonnement du coût du passage aux urgences.

Les personnes atteintes d’une affection de longue durée, les femmes enceintes de plus de 4 mois et les personnes avec une pension d’invalidité bénéficient d’un tarif minoré de 8,51 euros. Une exonération de ce forfait est prévue pour les malades de la Covid-19, les enfants victimes de violences et les victimes d’actes terroristes.

Un nouvel espace numérique : Mon espace santé

En remplacement du dossier médical partagé, l’Assurance Maladie a créé un nouveau site Mon espace santé pour permettre à chacun de stocker, partager et consulter l’ensemble de ses informations médicales en toute confidentialité et sécurité. Ce nouvel espace numérique facilite les démarches des usagers et assure une meilleure prise en charge par les professionnels et les établissements de santé.