Résistance du fonds en euros : comment expliquer sa performance ?

Temps de lecture

3 minutes

Niveau

CONFIRMÉ

Comment expliquer la bonne résistance du fonds en euros APICIL en 2017 ? Philippe Frémond, gérant du fonds, nous explique cette performance.

 

Comment expliquer la performance du fonds en euros dans un contexte de taux obligataires toujours très bas ?

Le fonds en euros du contrat d’assurance vie, Frontière Efficiente, Apicil Euro Garanti, a réalisé une performance de 2,10%* net en 2017, après 2,20%* nets en 2016. Gardons cependant à l’esprit, que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Les taux d’intérêt des obligations, qui constituent la majeure partie des actifs du fonds (voir ci-dessous), sont effectivement restés très bas cette année. Néanmoins, une très légère remontée des taux a été observée entre le début et la fin d’année. Parallèlement la partie actions du fonds a profité d’une hausse des bourses européennes. Les actifs immobiliers sont quant à eux restés bien orientés. Ces facteurs conjugués ont permis de soutenir la performance du fonds.

 

 
Camembert répartition des actifs du fonds en euros
 

Pourquoi la performance du fonds est alors en léger repli par rapport à 2016 ?

Chaque année une partie des investissements passés arrive à son terme. L’assureur est alors remboursé des capitaux prêtés et réinvestit ces montants dans les conditions de marché actuelles. Or celles-ci sont moins favorables qu’il y a 5 ou 10 ans. Progressivement les obligations nouvelles se substituent aux obligations passées et diluent la performance du fonds.

 

Quelles sont les perspectives pour 2018 ?

Les marchés obligataires ont été portés ces dernières années par les achats d’actifs de la part des Banques Centrales, ce qui a permis une forte baisse des taux d’intérêt. Cette politique est en voie de disparition et devrait se traduire par des taux plus élevés en 2018 qu’en 2017.

La croissance économique qui est repartie à la hausse et l’inflation qui pourrait légèrement augmenter militent également pour des niveaux de taux plus élevés.

Pour le fonds en Euros cela devrait se traduire par un niveau d’investissement meilleur qu’en 2017 mais qui ne suffira pas à faire remonter le taux moyen du portefeuille. Les titres qui arrivent à échéance ont en effet un taux de rendement qui reste très supérieur aux niveaux qui seront observés sur les marchés en 2018.