Placement immobilier : les avantages des OPCI

Temps de lecture

3 minutes

Niveau

CONFIRMÉ

Les opportunités de placement immobilier sont multiples. L’OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier) est une des possibilités pour accéder à l’éventuelle performance du marché immobilier. Retrouvez les avantages de ce placement principalement investi en actifs immobiliers.

 

Qu’est-ce qu’un OPCI ?

L’Organisme de Placement Collectif Immobilier (OPCI) est né de la volonté de marier habilement les charmes de la SCPI*, fameuse « pierre-papier », avec la liquidité et la diversification apportées par les OPCVM** immobiliers. L’OPCI permet d’accéder à l’éventuelle performance du marché immobilier mais sans rendez-vous, sans frais de notaire, pour un montant encore plus faible que les SCPI (environ 100 à 1 000 euros pour un OPCI).

L’investisseur peut se retirer à tout moment en rachetant ses parts.

 

L’OPCI, vers une diversification d’investissement immobilier

L’OPCI est majoritairement investi en immobilier, au minimum 60% de son actif, mais présente la nuance de contenir une poche de liquidité de 5 % minimum de l’actif et une part en actifs financiers comme les actions, obligations, instruments financiers, parts d’OPCVM, pouvant aller jusqu’à 35%.

Dans le cadre d’une assurance-vie, l’investisseur pourra bénéficier des avantages fiscaux de celle-ci. Généralement avec un profil de risque et de rendement de 4 sur une échelle allant de 1 à 7, les OPCI présentent un niveau de risque modéré de perte en capital.

 

L’OPCI : une alternative au fonds en euro  ?

Les OPCI s’adressent à des investisseurs recherchant un support diversifié à dominante immobilière avec un couple risque/rendement équilibré et accordant une importance particulière à la liquidité. Dans un contexte de taux bas, les OPCI peuvent représenter une alternative intéressante au fonds en euros, en rappelant toutefois que les OPCI n’offrent aucune garantie en capital.

 

La pierre papier dans l’offre d’APICIL

De ce fait, l’offre en Unités de Compte des contrats d’assurance-vie Apicil est bien étoffée sur cette catégorie de supports (20 SCPI, 5 OPCI, 1 SCI***)visant différents types de biens locatifs (immobilier de bureaux, immobilier résidentiel, immobilier de commerce ou autres) et positionnements géographiques (Paris, Ile-de-France, Province, Allemagne et parfois grandes métropoles européennes).

 

Zoom sur l’impôt sur la fortune immobilière

L’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) tel qu’il existait jusqu’à aujourd’hui est supprimé. A la place, un impôt sur la fortune immobilière  (IFI) est créé (article 964 et suivants du Code Général des Impôts CGI). Ce nouvel impôt porte sur les actifs immobiliers et emprunte à l’ISF l’essentiel de ses caractéristiques actuelles : son seuil de déclenchement (1 300 000 euros), son barème, son annualité, ses modalités de paiement, son plafonnement…
En conséquence, les contrats d’assurance-vie multisupports en unités de compte avec valeur de rachat n’ont plus à être déclarés au titre de l’ISF pour leur valeur de rachat.

Seule est incluse dans le patrimoine immobilier du souscripteur (entrant dans l’assiette de taxation du nouvel impôt), la fraction de leur valeur représentative des unités de compte constituées de supports investis en immobiliers, à hauteur de la fraction de leur valeur représentative de biens ou droits immobiliers arrêtée au 1er janvier.

Liens suggérés